COVID-19 : Pour la sécurité de tous, nous avons mis en place un plan d’action et des consignes adaptés.
C'est noté

L’ostéopathie et la femme enceinte.

Dans cet article vos ostéopathes vous donnent quelques informations utiles pour allier ostéopathie et grossesse.

Consulter un ostéopathe pendant une grossesse aide à aborder celle-ci de façon plus

paisible et confortable

Elle induit la nécessité d’une adaptation permanente de l’ensemble de son organisme et de

sa posture afin de faire face au développement de l’embryon puis du foetus. Consulter un

ostéopathe pendant une grossesse aide à aborder celle-ci de façon

plus paisible et confortable, grâce à des techniques douces, adaptées et

ciblées. L’ostéopathie ne dispense en aucun cas d’un suivi obstétrical conventionnel.

Sur le premier trimestre

La prise en charge en ostéopathie permet d’agir ainsi sur les nausées, vomissements,

troubles du transit, lombalgies et l’irritabilité fréquents à cette période.

Sur le deuxième trimestre

L’expansion de l’utérus modifie l’emplacement des viscéres dans l’abdomen, limitant ainsi les

mouvements du diaphragme (muscle de la respiration). L’intervention de l’ostéopathe

permet de restaurer la mobilité du bassin et de l’abdomen (à l’origine de reflux gastro-

oesophagien), d’améliorer la souplesse des tissus environnants et de limiter les douleurs

ligamentaires.

Sur le troisième trimestre

L’accouchement est en vu et l’ostéopathe s’assure que : le diaphragme est équilibré afin que

les poussées soient le plus efficaces possible et que le bassin et les lombaires sont mobiles

afin de le bébé puisse passer dans le bassin.

Le post-partum

L’accouchement a demandé une mobilisation totale de la force et de l’énergie de la maman ;

la consultation ostéopathique est fortement conseillée dans les semaines qui suivent la

naissance. Elle favorise de nombreuses améliorations : faciliter le confort dans l’allaitement,

traiter des douleurs persistantes (lombalgies, sciatiques, canal carpien…), celles plus

spécifiquement liées à l’accouchement (position, effort d’expulsion, expression abdominale,

épisiotomie, douleurs aux rapports, suites de péridurale, césarienne…), restaurer une

posture de confort.

Elle optimisera la rééducation périnéale et favorisera ainsi un retour normal aux activités

de la vie courante.

Et pour le bébé ?

Il est conseillé d’amener son bébé en consultation chez votre ostéopathe et ce des les

premiers jours de vie. Les motifs de consultations les plus fréquents sont :

–    les reflux gastro-œsophagiens ;

–    les troubles du comportement (irritabilité) ;

–    Des troubles du sommeil ;

–    Des déformations crâniennes et plagiocéphalies (aplatissement d’une partie du crâne) ;

–    Des coliques et autres troubles digestifs ;

–    Un canal lacrymal obstrué (provoquant des écoulements au niveau des yeux) ;

–    Des torticolis congénitaux, …

En grandissant, notamment lorsqu’il apprend à marcher, les chutes ou chocs au niveau de la

tête de l’enfant peuvent conduire les parents à consulter un ostéopathe.

Prendre rendez-vous.

Vous avez la possibilité de prendre un rendez-vous directement en ligne sur Doctolib ou par téléphone.